Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Call us to get a best teacher : Call us now +6012-7768209

 

La Multiplication De L'escroquerie Au Faux Crédit

La Multiplication De L'escroquerie Au Faux Crédit

Avec l'apparition des plate-formes de crowdfunding dans l'hexagone, un ingénieux schéma d'arnaque s'est diffusé sur la toile à travers les réseaux sociaux et dans les mails : de prétendus crédits en ligne accordés de façon rapide, sans apport demandé, sans garanties et par des individus se présentant comme des investisseurs particuliers. Nous parlons bien évidemment d'une arnaque, mais l'abondance des fausses annonces sur ces sites en dit beaucoup sur l'étendue de la situation. Ainsi, un certain nombre d'internautes se sont fait avoir du fait de cette escroquerie.

Un scénario bien rodé

Attirer l'attention de la victime avec une proposition de financement alléchante

L'arnaque au crédit rapide prend toujours l'aspect d'un synopsis avec plus ou moins de crédibilité. Pour notre escroc, il s'agit d'une étape importante parce qu'il sent que la réussite de sa tromperie est en partie conditionnée par la crédibilité de son histoire. Pour attirer le plus fort nombre de personnes possibles, il rédige et met en ligne une fausse annonce sur des plateformes à large fréquentation comme les forums ou Dénonçer les fausses annonces de crédit rapide réseaux sociaux. Certains posts populaires ne contrôlent pas assez les espaces de discussion visibles par tout le monde, ce qui devient alors un terrain préféré des escrocs.

Pour faire simple, l'arnaqueur se présente comme une personne qui dispose d'un héritage qu'elle voudrait faire fructifier en accordant des prêts avec un taux d'intérêt très faible. Souvent, il fait croire qu'il est un retraité rentier désirant se passer du système financier traditionnel afin de transmettre l'image d'un homme philanthropique et aspirant à tirer la société vers le haut. Cette stratégie va permettre une chose : jouer sur la détresse financière des gens faibles en expliquant qu'un prêt est encore possible, même avec peu de ressources. Il prétend pouvoir leur octroyer un emprunt, même s'ils sont déjà endettés. Une fois le dossier accepté, l'escroc promet de débloquer l'argent dans un délai record avec des durées de remboursement pouvant s'étaler jusqu'à plusieurs années.
S'il peut paraître évident pour la plupart des individus que des annonces de ce genre sont peu probables, il n'en reste pas moins que des personnes se trouvant au pied du mur financièrement peuvent se laisser berner du fait de cette promesse d'argent rapide qui les aveugle.

Envoyer des signes de confiance et de sérieux

Sur la toile, n'importe qui est capable d'usurper une identité avec plus ou moins de créativité. C'est de cette manière qu'opèrent les arnaqueurs au crédit qui créent intégralement un personnage fictif qui saura coller avec leur scénario. Pour commencer, ils donnent un état-civil qui sonne français à leur personnage. On évite donc les noms exotiques qui tendraient à faire fuir certains. Il faut que la cible ait le sentiment que l'investisseur vit sur le même territoire qu'elle. Dans un scénario bien pensé, notre escroc peut tenter de passer pour une personne d'un certain âge ou jeune retraitée. Les plus ingénieux iront jusqu'à demander des bulletins de salaire à sa future victime, d'autres lui demanderont de répondre à un questionnaire sur sa vie professionnelle. Pour être un encore plus crédible, notre faux prêteur prendra le soin de créer de multiples profils qu'il utilisera pour poster de faux témoignages dont le but sera de vanter le sérieux de la proposition.

Valider chacune des sollicitations

Quand la personne ciblée est convaincue du sérieux de son interlocuteur, le faux prêteur peut maintenant passer aux choses sérieuses. Il lui explique alors qu'il approuve son dossier de de prêt, mais exige le versement de certains frais par mandat pour boucler définitivement la procédure. Ces frais peuvent représenter plusieurs centaines d'euros et viennent compenser la durée passée par le prêteur à traiter son dossier. Ces frais divers sont, selon-lui, strictement nécessaires pour débloquer l'argent. Si la victime paye, notre escroc lui ordonnera ensuite de verser une cotisation obligatoire d'assurance de prêt. Évidemment, le demandeur ne verra jamais son crédit arriver et notre escroc récupérera les virements avant de s'évaporer.


Comment lutter contre de telles arnaques ?

Tout le monde en France n'est pas autorisé à proposer un emprunt et le crédit aux particuliers reste une activité sous surveillance. Si un particulier ou un groupe fait de la vente de services bancaires en ligne, le site est dans l'obligation de publier ses mentions légales ainsi que ses CGV. Pour être reconnu en tant que de société de crédit, un organisme doit être en possession d'un agrément de l'ACPR ainsi que d'une inscription à l'ORIAS. N'importe quel site de prêt entre particuliers doit impérativement afficher ces autorisations, auquel cas il s'agit clairement d'une escroquerie.

De plus, il ne faut pas oublier que les délais d'obtention d'un emprunt sont assez longs et qu'il faut (à peu près) 2 semaines avant de recevoir l'argent en banque. Même si un particulier était en possession de fonds à placer de cette manière, il ferait une profonde et longue analyse de tous les dossiers avant de sélectionner les plus solides.
En temps normal, un organisme n’octroierait jamais un quelconque prêt (personnel, renouvelable ou immobilier) à un individu qui est fiché à la Banque de France concernant des impayés.

Contact now

Call or whatsapp us at 012-7768209

now to get a suitable teacher or
Email :admin@best-teacher-hometuition.com